Non classé

Comment renforcer son immunité et bien vivre le confinement ?

Comment renforcer son immunité et bien vivre le confinement? Voici une question que beaucoup d’entre vous se posent en ce moment.

La situation actuelle est très particulière. C’est une sorte de « pause », qui invite au questionnement et à la réflexion. Mais c’est aussi une période propice à la reconnexion à soi, avec son être intérieur, avec ses proches, au retour à l’essentiel et à l’authentique.

Pour être profonde et pertinente, la reconnexion à soi doit se faire de manière holistique, tout comme la naturopathie, à travers le corps, le cœur, l’âme et l’esprit.  Et le renforcement de l’immunité va passer aussi par tous ces biais.

Il va sans dire qu’il est primordial d’adopter les bons gestes rappelés quotidiennement en cette période si particulière afin de se protéger au maximum. Mais après cela, une fois chez vous, vous pouvez aussi agir.

Durant cette période vous pouvez continuer à être acteur de votre santé, à la maison, en renforçant votre immunité en agissant à plusieurs niveaux mais aussi pour profiter de cette période pour prendre soin de vous. C’est aussi pour cette raison que je continue à assurer les consultations par téléphone ou par skype afin de vous aider durant ce processus.

Comment renforcer son immunité et bien vivre le confinement :  
En travaillant sur le “terrain”

Pasteur disait : « Le microbe n’est rien, le terrain est tout. »

Travailler sur le « terrain » est une des spécialités de la Naturopathie.
En effet, la Naturopathie considère l’être humain dans sa globalité et favorise le fonctionnement optimal de l’organisme tout entier. Elle l’aide à se revitaliser et à renforcer ses défenses immunitaires.

Le terrain d’une personne est constitué de plusieurs éléments et notamment de : son état général, ses prédispositions en fonction de son hérédité, le taux d’encrassement de son corps ou encore sa force vitale.

Nous allons donc voir ensemble un certain nombre de points essentiels dans le renforcement du terrain et donc de l’immunité.

Comment renforcer son immunité et bien vivre le confinement :
Par le biais de vos intestins: pilier fondamental de votre immunité.

La majorité des cellules immunitaires se trouvent dans vos intestins, environ 70%. Il est donc essentiel, pour avoir une bonne immunité, de veiller à la santé de vos intestins.

Le microbiote intestinal est le nom donné à l’ensemble des micro-organismes de notre tube digestif. Notre microbiote est composé de 100 milliards de bactéries qui vivent en symbiose avec notre organisme. Le microbiote peut représenter jusqu’à 2kg de notre poids.

Ce microbiote contribue au maintien de l’intégrité de notre muqueuse intestinale. Il a un effet « barrière », empêchant l’implantation et la multiplication de germes indésirables.

En cas de déséquilibre (dysbiose) la muqueuse intestinale perd de son imperméabilité et laisse ainsi passer de éléments inopportuns (ex : des toxines).

Plusieurs éléments peuvent être la cause d’une dysbiose ou d’une hyperperméabilité intestinale: une alimentation inadaptée, le stress, la prise d’antibiotiques, etc…

Le corps est constitué notamment de plusieurs tissus qu’on appelle des tissus lymphoïdes. Ce sont des tissus qui vont participer à notre immunité. Les amygdales en font partie. On en retrouve aussi dans les bronches, les intestins et l’appendice ainsi que dans le système uro-génital.

Les plaques de Peyer ont un rôle déterminant pour notre immunité et se trouvent au niveau de la muqueuse intestinale.

Comment renforcer son immunité et bien vivre le confinement :
Grâce à l’alimentation

Bien manger est donc fondamental pour nos intestins et pour notre système immunitaire.

Mais bien manger c’est aussi opter pour une alimentation de qualité. Chaque jour, notre corps a besoin de nutriments indispensables pour bien fonctionner, pour être en bonne santé et plein de vitalité.

Lors de chaque bilan naturopathique, je mets un point d’honneur à reposer toutes les bases alimentaires de manière individualisée avec la personne venue me voir. Je ne peux donc donner ici que des conseils succincts et « généraux » mais qui sont un bon début.

Chaque jour, notre corps a besoin pour bien fonctionner de nutriments essentiels. Ils sont indispensables à notre santé. Parmi ceux-ci, nous avons besoin de vitamines et de minéraux, que vous trouverez essentiellement dans les fruits et les légumes. Les « 5 fruits et légumes par jour » sont un minimum de ce que vous devez consommer.

La vitamine D et la vitamine C sont 2 vitamines majeures du système immunitaire. Notre corps synthétise de manière naturelle la vitamine D lorsqu’il est au soleil. En dehors de cette période de beaux jours, il est pertinent de se supplémenter en vitamine D. Pour cela vous pouvez consulter  mon article précédent sur le sujet : “La vitamine D : son rôle, le taux idéal, comment se supplémenter ?”

En ce qui concerne la vitamine C, veillez à la prendre sous une forme naturelle et bio assimilable.

De nombreux compléments naturels et plantes peuvent être pris afin de renforcer votre immunité. Tout ceci doit se faire bien évidemment en parallèle d’une alimentation et d’une hygiène de vie équilibrées. Il est important de consulter un professionnel de santé compétent qui saura vous guider dans le choix de ces compléments ou plantes de manière individualisée.

Le corps a aussi absolument besoin de protéines. Les protéines sont des constituants majeurs du système immunitaire (entre autres). Mais elles sont aussi indispensables pour le système digestif  et le système hormonal, tout comme les « bonnes graisses » qu’il ne faut pas négliger.
En cabinet, je constate assez fréquemment une carence plus ou moins importante en protéines dans l’alimentation quotidienne des personnes qui viennent en consultation.

Il en est de même pour les graisses. Certes, écarter les graisses « trans » et saturées est extrêmement favorable. En revanche, il faut cependant veiller à consommer chaque jour certains acides gras polyinsaturés. Vous les trouverez notamment dans certaines huiles végétales. N’oubliez pas de manger régulièrement des poissons gras. Le corps ne peut pas fonctionner correctement sans graisse. Les « bonnes graisses » sont capitales pour le système immunitaire, le système cardiovasculaire et le système nerveux.

En revanche, limitez au maximum les aliments venant surcharger l’organisme : plats préparés, aliments transformés, bonbons, gâteaux (faites plutôt des gâteaux sains qui sont aussi délicieux), pâtisseries, viennoiseries, charcuterie,  fritures, conserves (privilégiez d’ailleurs les bocaux en verre si vous ne pouvez pas faire autrement un court moment), etc…

Veillez notamment à réduire au maximum votre consommation de sucre et d’alcool, pro-inflammatoires.

Attention aussi aux cuissons à trop haute température (cocotte-minute) ou celles réalisées avec un cuit-vapeur en plastique …

Optez pour une alimentation vivante avec des fruits et légumes frais et égayez vos plats avec des herbes aromatiques.

Enfin, n’oubliez pas que bien manger, c’est évidemment manger en pleine conscience et avec plaisir. Il est très important aussi de prendre le temps suffisant et d’être détendu(e). Le stress parasite complètement votre digestion.

Comment renforcer son immunité et bien vivre le confinement :
En réduisant le stress et en apprenant à bien se reposer

Réduire le stress

Je définirais le stress comme une altération de votre état habituel de sérénité et de bien-être, la réaction de votre organisme face à un choc.

Sachez que le stress a pour effet de faire chuter vos défenses immunitaires.

De nombreux outils faciles d’accès s’offrent à vous : la méditation, la cohérence cardiaque, les exercices de relaxation et de respiration…
Vous trouverez facilement sur internet de nombreuses séances guidées ainsi que des applications géniales.

Pour ma part, je propose des séances de relaxation avec des exercices de respiration ainsi que des consultations en fleurs de Bach (cliquez-ici pour découvrir les fleurs de Bach) et des séances d’EFT (cliquez ici pour découvrir l’EFT). Je constate au quotidien les bienfaits sur les personnes venues me consulter.

N’hésitez pas à utiliser les fleurs de Bach qui peuvent vous accompagner de manière pertinente en ce moment! De nombreuses fleurs peuvent vous soutenir face à cette situation particulière. Je citerais par exemple mimulus, rock rose, aspen, mustard, holly, walnut, wild oat, impatiens ….
Pensez à faire  une cure de Rescue : 2 pulvérisations ou 4 gouttes dans la bouteille d’eau de la journée , à boire tout au long de la journée.

Je vous invite également à lire 2 ouvrages formidables ayant trait à la pleine conscience. Pour vous aider à vous « poser » et à retrouver un regard neuf sur la vie et ce qui nous entoure. La pleine conscience permet d’être ancré dans le moment présent au lieu d’être continuellement happé par le passé ou le futur et de se libérer de son mental pour être.

Voici le nom de ces 2 ouvrages fabuleux : « Le pouvoir du moment présent » d’Eckhart Tolle  et « Méditer jour après jour » de Christophe André.

Bien se reposer

En Naturopathie, bien se reposer est un principe fondamental. Votre être n’est à même de donner le meilleur de lui-même que s’il est pleinement reposé. L’activité doit donc être précédée et suivie de repos. Nous sommes dans une société qui privilégie le « faire » au détriment de « l’être ». Retrouvez cette essence.

Parfois, dans la vie, on peut ne pas se reposer correctement parce que, pendant un temps, il n’est pas possible de faire autrement (quand on vient d’accoucher par exemple, quand on crée son entreprise etc…).
Mais il est primordial que cette période soit la plus courte possible car nous avons besoin de repos.
Être en perpétuelle activité sans prendre le temps de se poser ou de se reposer peut aussi être une sorte de fuite. Il est bon alors de se demander : qu’est-ce que je fuis, qu’est ce qui me fait si peur ou si mal à l’intérieur. Quelles sont les éventuelles émotions que j’ai essayé d’enfouir pour ne pas les ressentir ?

Essayer de faire disparaitre ou dissimuler ses émotions sans les avoir accueillies ou acceptées n’est jamais bénéfique. Elles s’accumulent comme une cocotte minute prête à exploser ou un jour ou l’autre elles peuvent se cristalliser et se matérialiser. Accueillez ce que votre corps et votre être vous disent. Les émotions sont un formidable guide. Elles sont là pour nous éclairer. Il ne faut jamais chercher à les nier mais plutôt à les comprendre. Ensuite il est bon d’avoir la sérénité d’accepter ce qu’on ne peut pas changer, le courage de changer ce qu’on peut changer et la sagesse de savoir distinguer les deux.

Il est aussi essentiel d’avoir un temps de sommeil suffisant. En effet, la privation de sommeil a un impact négatif sur le système immunitaire. Une étude épidémiologique conduite par l’inserm sur 4 ans, met en évidence le lien entre une mauvaise qualité de sommeil et l’augmentation de la vulnérabilité aux infections, et en particulier celles dues aux parasites et aux champignons.
La conclusion de cette étude est que ces résultats confortent l’hypothèse selon laquelle le sommeil aiderait le système immunitaire à fonctionner et à se reconstituer.
C Berticat et coll. Excessive daytime sleepiness and antipathogen drug consumption in the elderly: a test of the immune theory of sleep. Scientific Reports 2016 : 6, 23574. doi:10.1038/srep23574.

Comment renforcer son immunité et bien vivre le confinement :
En pratiquant une activité physique régulière et modérée

L’activité physique est un des piliers principaux de la santé. Pratiquer une activité physique régulière procure un bien-être physique, mental et contribue au bon fonctionnement et au renforcement du système immunitaire.

Cependant, il est important de pratiquer cette activité de manière modérée. En effet, la pratique intensive du sport provoquerait l’effet inverse selon plusieurs études. Quand l’effort est trop intense, « la production de cellules, comme les lymphocytes, augmenterait très rapidement pour ensuite diminuer, voire disparaître après l’effort. » selon Nieman, chercheur de renommée.

L’idéal est donc d’être dans l’équilibre et la mesure, là encore. Essayez si possible de faire 30 min de marche rapide chaque jour. Ajoutez aussi une activité physique où vous pouvez transpirer pendant 45 minutes environ, 3 fois par semaine.

Vous trouverez aussi sur internet pléthore de vidéos de gym, de renforcement musculaire et de « cardio » que vous pouvez pratiquer chez vous facilement.

L’activité physique favorise aussi l’élimination de déchets corporels et de toxines par toutes les émonctoires, « portes de sortie du corps » .

Comment renforcer son immunité et bien vivre le confinement :
En faisant baisser le taux d’encrassement du corps

En Naturopathie, nous attachons une attention toute particulière aux « portes de sortie de toxines du corps» qu’on appelle les émonctoires. Nous avons les intestins, les reins, la peau, les poumons et le foie. Le foie ne rejette pas directement vers l’extérieur mais il a un rôle majeur dans le processus de nettoyage et détoxination du corps. Le fonctionnement de ces émonctoires dépend de la force vitale d’une personne. C’est un concept fondamental à ne pas négliger.

Afin d’aider votre système immunitaire, il est bon de veiller à faire baisser le taux d’encrassement du corps et de l’aider à se détoxifier. En Naturopathie, nous allons favoriser la sortie des toxines par ces émonctoires en s’assurant tout d’abord en priorité que la vitalité de la personne est suffisante. Si ce n’est pas le cas, il faudra en premier lieu aider l’organisme à se revitaliser.

Bien entendu, avant de favoriser le processus d’élimination, il est bon de supprimer ou de diminuer au maximum toutes les sources d’encrassement : alimentation inadaptée, alcool, cigarette, stress, pollution etc…

Un organe clé de ce processus de détoxination est le foie. Pour vulgariser schématiquement, le foie est la « grosse usine de détox » de votre corps. C’est par lui que vont passer les polluants cités précédemment. Il fonctionne beaucoup en tandem avec les intestins. Pour un organisme en bonne santé il faut donc un foie en bonne santé afin qu’il remplisse ses fonctions correctement.

En naturopathie, on recommandera en particulier certaines plantes, au printemps et à l’automne afin d’aider et soutenir le foie dans son travail. Il est indispensable de faire appel à un thérapeute compétent pour vous conseiller et vous accompagner en ce sens. Le choix d’une plante n’est pas anodin.

Mais le processus de nettoyage ne s’arrête pas là. Il est bon aussi de vous débarrasser de tout ce qui vous « encombre ».

Comment renforcer son immunité et bien vivre le confinement :
En se débarrassant du superflu

Se débarrasser du superflu, c’est se libérer de tout ce qui vous empêche d’avancer, d’être vous-même, d’exprimer votre plein potentiel et votre créativité. Allégez-vous ! C’est le printemps, le moment parfait.

Il est temps de vous libérer aussi de vos vieux schémas de pensées, des croyances limitantes qui vous étouffent, des relations toxiques…

Posez-vous la question suivante : qu’est ce qui m’empêche d’être pleinement heureux ?
Et agissez en conséquence. Si vous ne pouvez pas agir tout de suite ce n’est pas grave. Gardez dans votre cœur le fruit de cette réflexion, cette prise de conscience, merveilleux cadeau que vous venez de vous faire. Puis le moment venu, agissez !

Faites aussi le tri chez-vous. Jetez, prévoyez de donner ou de revendre tout ce dont vous n’avez plus besoin et qui vous encombre.

En d’autres termes, nettoyez, faites de la place. De la place pour la vie, pour la nouveauté dans votre vie, pour ce qui vous rend « heureux » et pour ce qui vous fait vibrer. Faites de la place pour vous permettre « d’être » au lieu de « faire » en permanence. Et surtout, autorisez-vous à être vous. ! Reconnectez-vous à votre être intérieur, votre essence.

Comment renforcer son immunité et bien vivre le confinement :
En se reconnectant à l’essentiel

Se reconnecter à soi c’est une manière de se reconnecter à l’essentiel, à l’essence de votre être.
Peut-être que l’expression « Se reconnecter à soi » sonne pour vous comme un gros point d’interrogation. Dans ce cas, commencez par faire le vide dans votre esprit. Posez-vous vraiment, dans le silence (sans télévision, sans musique…). Et écoutez ce que votre cœur et votre corps vous disent. Ils vous guident en permanence.

Vous pouvez aussi utiliser un exercice très utile et très simple à faire, y compris en ce moment, qui est celui de faire des listes avec des thèmes bien précis.

Faites par exemple la liste de :

  • vos qualités
  • ce que vous aimeriez changer dans votre vie
  • des activités que vous aimeriez faire, des choses que vous souhaiteriez découvrir ou apprendre…
  • ce qui vous rend heureux(se), vous fait vous sentir bien
  • ce qui vous fait du mal
  • des personnes qui vous rendent heureux(se) et au contraire de celles qui vous font souffrir
  • vos rêves ! et surtout rêvez haut et rêvez fort !!! Je vous invite à lire un autre article que j’ai écrit sur le sujet intitulé : “Et si vous vous posiez pour vous reconnecter avec vos rêves…”
    Je suis intimement convaincue que tout est possible, quand on le souhaite réellement, qu’on est persévérant, optimiste et qu’on se donne les moyens d’y arriver. C’est ce qu’on appelle le pouvoir de la pensée créatrice et positive qui a un lien avec le taux vibratoire, nous y reviendrons après.
  • Etc…

Il existe aussi de nombreux livres qui peuvent vous accompagner sur ce merveilleux chemin de la connaissance de soi et du développement personnel. Pour n’en citer que quelques-uns, voici mes préférés :
Les livres de Laurent Gounelle sont formidables : https://www.laurentgounelle.com/livres
J’ai particulièrement apprécié : « Les dieux voyagent toujours incognito », « L’homme qui voulait être heureux » et « Le jour où j’ai appris à vivre ».  Ce sont des ouvrages de développement personnel sous forme de romans, de vrais bijoux.

Je vous invite aussi à en lire un qui fait partie de mes favoris, un livre pour moi incontournable dans la reconnexion avec soi-même. Il s’agit de : « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une. » de Raphaelle Giordano https://www.raphaellegiordano.com/

Même si, avec les années, je crois maintenant profondément en la réincarnation et que le titre n’abonde pas dans ce sens, c’est un cadeau à offrir et à s’offrir car il ouvre le chemin vers une véritable libération de tout votre être.

Se reconnecter à l’essentiel, c’est aussi se reconnecter aux vraies valeurs de la vie. L’amour, la gentillesse, la générosité, la simplicité, le partage, la bienveillance, le soutien…et toutes ces valeurs essentielles qui donnent de la valeur à notre vie. C’est aussi se reconnecter avec la nature. Même si en ce moment on ne peut pas trop en profiter, prenez le temps de vous connectez avec elle par la fenêtre ou par la pensée. Regardez les oiseaux qui volent, écoutez leur chant, admirez le vent qui joue avec les feuilles ou les rideaux chez vous, contemplez la beauté du ciel bleu (ou des teintes de gris selon les jours ;)) et de la forme des nuages dans le ciel quand vous en apercevez. Plongez-vous dans l’ici et maintenant, dans le moment présent.

Le monde actuel est tellement déconnecté des vraies valeurs. Le cœur de la terre gronde et nous pousse sous plusieurs formes à renouer avec l’essentiel et à respecter notre terre mère.

Il y a urgence. Il est urgent que les consciences s’éveillent et urgent de sauver la planète !

La terre a mal, on l’a trop négligée à tous les niveaux ! On ne respecte plus les animaux non plus. Enfin, les valeurs véhiculées ne sont pas celles qui devraient primer. Non, l’argent, le pouvoir, la possession, la compétition ou encore l’apparence ne sont pas des valeurs fondamentales.

Ce qui compte avant tout est au fond de vous, au fond de votre cœur et de votre âme : c’est l’amour. L’amour de soi, l’amour pour les autres, pour la nature, pour notre planète, pour nos amis les animaux…
Un bébé qui ne reçoit pas d’amour se laisse mourir.

Ce qui arrive en ce moment est une invitation à conscientiser au quotidien ce qui compte vraiment et qui a réellement de la valeur. C’est aussi un moment parfait pour reprendre conscience de toutes les raisons de ressentir de la gratitude dans notre vie !

Comment renforcer son immunité et bien vivre le confinement :
En étant plein de gratitude et en voyant le positif

Transformez le négatif en positif, transformez la contrainte en opportunité !

Profitez de ce moment spécial pour énumérer toutes les raisons d’être reconnaissant dans votre vie.
Certes, il nous arrive à tous d’avoir « des jours avec et des jours sans ». Cependant, ce qui fait la différence entre les personnes heureuses et les autres c’est que certaines ont la capacité de se réjouir et de s’émerveiller de tout, de regarder le monde avec les yeux d’un enfant et de remercier très fort pour chaque petite chose, chaque petit détail, chaque cadeau de la vie.

Grâce à mon merveilleux petit papa, je fais partie de ces personnes qui regardent le monde avec les yeux d’un enfant. J’ai connu de grandes épreuves et de nombreux décès dans ma famille mais je souris et m’émerveille de tout. Car il y a tellement de raisons de sourire. Je souris de voir des oiseaux tourner autour de moi et chanter, d’apercevoir un papillon virevolter, de sentir les rayons du soleil réchauffer ma peau, d’être en vie, de recevoir de l’amour de mes proches, de percevoir les signes et les synchronicités…
Je souris aussi parce que je suis heureuse d’être en vie et d’avoir consacré énormément d’énergie pour réaliser mes rêves sans m’être laissée déstabiliser par les obstacles et de les avoir concrétisés.
Et je suis heureuse et pleine de gratitude pour toutes ces « petites choses » insignifiantes pour certains mais qui sont pourtant « tout ».

Il m’arrive parfois de croiser des personnes qui me font un grand sourire dans la rue. Et je me souviens que, sans m’en rendre compte, je suis moi-même déjà en train de sourire. Ce sourire sur mon visage est le reflet de celui de mon cœur plein de gratitude.

Alors oui, nous sommes tous des êtres humains et être privé de certains éléments comme la nature ou la liberté d’aller et venir comme bon nous semble n’est pas forcément aisé. Face à ces restrictions toujours plus fortes, certains ont pu ressentir une foule d’émotions. Il est important de les accepter et de les exprimer. Mais cela ne doit pas vous empêcher d’être plein de gratitude.

Soyez plein de gratitude

Je vous invite à faire la liste de toutes les raisons que vous avez d’être plein de gratitude et de sourire.
Et voici un début :
Je souris et je suis plein(e) de gratitude parce que j’ai:

  • la chance d’avoir un toit au-dessus de ma tête
  • un lit où dormir
  • de quoi me nourrir
  • des amis et / ou une famille que j’aime et qui m’aime(nt)
  •   l’opportunité de faire tout ce que je n’ai pas forcément le temps de faire d’habitude : dessin, peinture, chant, danse, massage (auto-massage), séries préférées, films ou Walt Disney, sport, bricolage, ménage, rangement, suivre des cours en ligne ou apprendre, etc…
  • etc….

Je souris et je suis plein(e) de gratitude parce que je :

  • peux enfin me reposer
  • suis confiné(e) seul(e) : je prends soin de moi et je me chouchoute dans la tranquillité
  • suis confiné(e) avec ma famille : je peux profiter de leur présence et passer plein de bons moments avec eux.
  • peux téléphoner aux êtres que j’aime
  • suis en bonne santé (le cas échéant)
  • jouis de tous mes sens (l’odorat, la vue, l’ouïe, le gout, le toucher)
  • etc…

Ou encore, je souris et je suis plein(e) de gratitude parce que:

  • L’univers « m’offre » une pause, du temps pour moi, pour réfléchir à l’essentiel.
  • La terre commence à respirer à nouveau, les animaux reviennent dans des lieux où ils n’allaient plus et la pollution a chuté littéralement.
  • etc…

Alors soyons plein de gratitude. Soyez plein de gratitude. Plus vous serez dans cette vibration particulière et plus l’univers vous enverra des évènements similaires. La vibration de gratitude attirera à vous des évènements qui résonneront avec cela.

Si vous souhaitez creuser le sujet, vous pouvez vous intéresser à la loi de l’attraction. Je pense qu’il est dommage de passer à côté de tout ça ;).

Vibrez la gratitude et la joie et vous attirerez à vous des occasions nouvelles d’être plein de gratitude et de joie. Vibrez la colère et la peur et il en sera de même.

Surtout soyez très prudents et respectez à la lettre les consignes de confinement, de sécurité et d’hygiène. Par contre ne vibrez pas la peur. Vibrez la joie et la confiance au quotidien. Répétez-vous chaque jour « immunité » 3 fois dès que la peur vous gagne. Soyez dans la prudence mais pas dans la peur.

Le Dalaï-lama a dit très récemment à propos de la situation : “S’il y a quelque chose à faire, faites-le sans vous inquiéter, s’il n’y a rien à faire, il ne sert à rien de s’inquiéter davantage.”

C’est ce que j’applique. Je sors en courses avec des gants, du gel antibactérien et un masque home made ;). Je me lave bien les mains en rentrant, je respecte les distances et toutes les consignes mais je n’ai pas peur.

Il est très important d’élever vos vibrations et d’augmenter votre taux vibratoire. Plus votre fréquence vibratoire sera élevée, moins vous serez susceptible d’attirer à vous l’ombre et tout ce qui s’y rattache.

De nombreux énergéticiens mettent en relation l’état de santé d’une personne et son taux vibratoire. Sandrine Muller Bohard est une chamane guérisseuse formidable connue. Elle mesure le taux vibratoire des gens en unités Bovis. Et elle fait ce lien entre l’état de santé de la personne et son taux vibratoire.

Comment renforcer son immunité et bien vivre le confinement :
En augmentant son taux vibratoire, son niveau d’énergie

La notion de « taux vibratoire » trouve sa source dans la notion de vibration des particules d’énergie dans tout l’univers. Chaque particule va vibrer plus ou moins rapidement, ce qui crée sa densité.

Pour les êtres humains, c’est la vitesse à laquelle vibre nos cellules qui définit le taux vibratoire. Pour être plus précis, c’est la moyenne des vibrations de toutes les cellules de notre corps qui définit le taux vibratoire d’une personne.

Le taux vibratoire varie d’une personne à l’autre en fonction de son état de santé et de son degré d’évolution personnelle et spirituelle.

Je souhaite partager avec vous un concept fabuleux qui est celui de l’échelle de conscience du Dr Hawkins. David Hawkins était docteur en médecine, psychiatre, physicien et chercheur de renommée mondiale et il a reçu un prix Nobel. Ses découvertes ont été saluées internationalement par des chefs d’État et des êtres de lumière comme Mère Teresa.

Le Dr Hawkins avait établi une échelle de conscience, outil puissant de montée en conscience et en énergie. Il s’agit d’une échelle de 1 à 1000 mettant en corrélation l’émotion ressentie et le taux vibratoire correspondant. Sur cette échelle, l’énergie de joie est une des plus élevées au niveau vibratoire.  Au contraire, celle de la peur ou pire de la culpabilité font partie des plus basses. 

Pour augmenter notre taux vibratoire, de nombreux autres moyens existent, comme :

  • Avoir une hygiène de vie saine et donc une alimentation saine et pleine de vitalité
  • Prendre le temps de se reposer et de se ressourcer
  • Faire de la respiration et de la méditation
  • Se focaliser sur le positif
  • Etre plein de gratitude
  • Etre dans l’amour
  • Avoir un maximum d’activités qui vous mettent en joie, rire
  • Pratiquer ses passions
  • Les activités artistiques
  • Aller dans la nature, marcher pieds nus dans l’herbe

Comment renforcer son immunité et bien vivre le confinement :
En se protégeant

Comme nous l’avons dit précédemment, il est primordial d’appliquer à la lettres les mesures de sécurité et d’hygiène et de se tenir au courant de l’évolution de la situation.

En revanche, ne vous abreuvez pas toute la journée d’informations en relation avec la situation actuelle ! C’est le meilleur moyen pour vous laisser envahir par la peur ou la panique.

Au contraire, profitez de ce moment de pause pour vous reconnecter à vous-même, à vos envies, à vos passions et pour pratiquer toutes les activités que nous venons d’évoquer plus haut :  activités artistiques, lecture, respiration, méditation, …

Vous pouvez d’ailleurs faire un exercice de méditation qui vous aidera en ce moment et que j’adore pratiquer en cabinet. C’est la méditation de la bulle de lumière protectrice. Visualisez-vous dans l’endroit de votre choix (une île paradisiaque, une forêt…) puis imaginez une bulle de lumière protectrice tout autour de vous. Donnez à cette bulle la couleur et la forme de votre choix.
Mettez-y une odeur que vous adorez, une musique ou un son et tout ce que vous aurez envie d’y mettre : décoration, ambiance, lumière, objets, personnes…

Vous pouvez installer dans cette bulle un fauteuil confortable, un transat, une serviette de plage etc….Puis profitez de ce moment de bonheur rien qu’à vous. Imaginez que la bulle vous nourrit d’une énergie extrêmement positive et vous ressource. Imaginez aussi qu’elle vous protège. Elle est à la fois perméable à tout ce qui vient de l’extérieur et qui est positif et imperméable à tout ce qui est négatif.

Faites cette méditation plusieurs fois par jour si vous en ressentez le besoin en respirant profondément à votre rythme et en vous concentrant sur votre respiration.

Voilà, vous avez maintenant plein de pistes répondant à la question que nous nous posions en début d’article à savoir : Comment renforcer son immunité et bien vivre le confinement?

Je terminerai à présent avec le plus important.
Prenez bien soin de vous et surtout faites-vous du bien !
Faites du bien à votre corps, à votre cœur, à votre esprit ainsi qu’à votre âme.

Namaste.

 

Il me semble primordial de rappeler l’importance d’appliquer à la lettre les mesures d’hygiène recommandées en ce moment. Les recommandations données dans cet article n’ont en aucun cas la prétention de « protéger » contre les microbes ou les virus. L’unique objectif de cet article est de donner des pistes de réflexion et d’action afin de renforcer les défenses immunitaires de l’organisme et de mieux vivre cette période de confinement.
Enfin, je tiens à rappeler une nouvelle fois que le Naturopathe n’est pas médecin  et que la Naturopathie ne remplace bien évidemment pas une consultation médicale. La seule personne habilitée à l’établissement d’un diagnostic et d’un traitement qui en découle est votre médecin.